Une semaine dans le monde
Des membres des forces kurdes à la frontière turco-syrienne, en 2017. Source : Rodi Said/Reuters

Une semaine dans le monde

Reading Time: 2 minutes

L’ultimatum de la République démocratique du Congo

Alors que les résultats des élections du 30 décembre sont en partie contestées – notamment par le ministre Jean-Yves Le Drian, la commission électorale nationale a mis en avant deux scenarii : le soutien occidental aux autorités nouvellement élues ou l’annulation des élections. Le scrutin n’a été favorable ni au candidat désigné du régime de Joseph Kabila, ni à celui qui semblait être le favori de l’opposition, Martin Fayulu, mais à un autre opposant, Félix Tshisekedi, à la surprise générale.

Tentative de coup d’Etat au Gabon

Un groupe de militaires de la Garde républicaine avait lancé un appel au soulèvement contre le président Ali Bongo sur les ondes de la radio-télévision nationale. Ce putsch mal préparé intervient alors que se prolonge la crise politique déclenchée par l’accident vasculaire cérébral du président en octobre 2018.

Raids israéliens 

Israël a bien mené un raid aérien vendredi contre des « entrepôts d’armes iraniennes » en Syrie, a annoncé dimanche Benjamin Netanyahou. Selon lui, ces raids permettent « de bloquer l’implantation militaire iranienne ». Ces déclarations surviennent à quelques semaines des élections législatives du 9 avril, pour lesquels il se présente comme le meilleur garant de la sécurité d’Israël.

Désengagement américain 

Moins d’un mois après l’annonce du président américain Donald Trump du désengagement de ses soldats en Syrie, estimant que Daech aurait été vaincu, la coalition internationale anti-djihadiste, dirigée par les Etats-Unis, a commencé à retirer ses troupes du territoire syrien, a-t-elle annoncé ce vendredi. Dès lors, les combattants kurdes, principale force après les Américains et en première ligne face à Daech, se retrouvent délaissés. La Turquie a menacé d’envahir le nord de la Syrie pour repousser les Kurdes qu’elle considère comme des « terroristes ». À cela, Washington a mis en garde, ce dimanche, Ankara, de représailles économiques en cas d’attaques de ses alliés kurdes.

Related Post

Laisser un commentaire

Fermer le menu