Une semaine dans le monde
Avions de chasse russes au-dessus du pont reliant la Russie à la Crimée, le 25 novembre 2018. PAVEL REBROV / REUTERS

Une semaine dans le monde

Reading Time: 2 minutes

 


Actualité de la semaine du 26/11/18


Escalade militaire entre la Russie et l’Ukraine en mer Noire 

Suite à la saisie de trois navires ukrainiens par les forces russes en mer Noire, le président ukrainien, Petro Porochenko, a dénoncé « un acte agressif de la Russie visant une escalade préméditée ». Selon Moscou, le passage de ces navires constituait une violation de ses eaux territoriales en Crimée, zone récemment rattachée à la Russie. Kiev a décidé l’instauration de la loi martiale dans tout le pays. Cette mesure aurait pour effet d’appliquer l’état d’urgence, de rompre les liens diplomatiques avec la Russie et d’éventuellement voir le report du scrutin présidentiel de mars 2019 pour lequel M. Porochenko est en grande difficulté.

Soupçons d’espionnage nord-coréen en France 

Accusé d’intelligence avec la Corée du Nord, Benoit Quennedey, un haut fonctionnaire du Sénat, a été suspendu de ses fonctions et placé sous contrôle judiciaire. Cet énarque de 42 ans est aussi président de l’association de l’amitié France-Corée. Ce groupe milite pour l’établissement de relations diplomatiques formelles entre Paris et Pyongyang et pour une levée des sanctions pesant sur le pays.  

Une ancienne diplomate française à la tête de la Géorgie 

Créditée de 59,6 % des voix, l’ex-diplomate française originaire de Géorgie, Salomé Zourabichvili, devient la première femme à gouverner le pays. Mme. Zourabichvili se revendique « pro-européenne » et entend poursuivre le rapprochement de la Géorgie avec l’UE et l’OTAN. Se qualifiant de « pragmatique », elle ne veut pas froisser la Russie. Elle a d’ailleurs déclaré, au début de sa campagne, que son pays était responsable du déclenchement de la guerre d’août 2008 avec la Russie.

Attentat à Kaboul contre une société de sécurité britannique 

A Kaboul, un attentat revendiqué par les talibans contre la société de sécurité britannique G4S, a fait au moins dix morts, dont un Britannique. G4S emploie 611 000 personnes dans une centaine de pays et avait déjà été la cible d’une attaque des talibans le 18 mars 2018.  

Les pays du lac Tchad veulent renforcer leur lutte contre Boko Haram 

Les présidents du Nigéria, du Tchad, du Niger, ainsi que le Premier ministre camerounais se sont réunis en sommet extraordinaire à N’Djamena (Tchad) le jeudi 29 novembre. Suite à la multiplication des attaques de Boko Haram dans la région qui ont fait des centaines de morts, les représentants ont affirmé vouloir « changer d’approche dans la lutte contre Boko Haram » tout en demandant le soutien de la communauté internationale. Ce sommet fait écho au rétablissement des relations diplomatiques – rompues depuis 1973 – entre le Tchad et Israël dans le but de renforcer la coopération militaire dans la région et de profiter du « savoir-faire » israéliens en termes de sécurité.  

 

1. KAUFFMAN Sylvie, « Moscou a ouvert un troisième front dans son offensive contre l’Ukraine en mer d’Azov », Le Monde, 28 novembre 2018
2. « Benoît Quennedy, haut fonctionnaire du Sénat, interpellé pour soupçons d’espionnage avec la Corée du Nord », Le Monde, 27 novembre 2018
3. VITKINE Benoît, « Salomé Zourabichvili, de la diplomatie française à la présidence géorgienne », Le Monde, 29 novembre 2018
4. « Afghanistan : violente attaque contre une société de sécurité à Kaboul revendiquée par les talibans », Le Monde, 29 novembre 2018 

5. « Les pays du lac Tchad demandent le soutien international contre Boko Haram », Le Monde, 30 novembre 2018

 

Related Post

Laisser un commentaire

Fermer le menu